YouthSpark, le programme Microsoft de lutte contre le chômage des jeunes ivoiriens démarre ses activités

En décembre 2012, en présence du Ministre de la jeunesse Alain Lobognon, Microsoft Afrique de l’Ouest et du Centre avait lancé le programme YouthSpark pour lutter contre le chômage des jeunes ivoiriens. Sept mois après, ce programme entre dans sa phase pratique. En prélude aux multiples actions et activités prévues, nous avons rencontré Seynabou Ndoye Responsable des Programmes de Citoyenneté et Partenaires dans L’éducation à Microsoft Afrique de l’Ouest et du Centre. Dans ce bref entretien, elle apporte donne des précisions et invite les jeunes à y participer massivement.

Vous êtes en Côte d’Ivoire dans le cadre de l’implémentation de l’initiative de Microsoft dénommée YouthSpark, ce qui va donner lieu à diverses activités. A quoi faut-il s’attendre ?
Déjà, au cours de cette semaine, les 17 et 18 Juin 2013, il y a eu au Bureau de Microsoft, une formation baptisée « Build Your Business » (Bâtissez votre entreprise). C’est une formation de formateurs qui a été donnée aux représentants des ONG travaillant pour la jeunesse et l’emploi. Ces derniers, à leur tour, vont relayer la formation à davantage de jeunes. Le BYB curriculum a pour but de donner des capacités managériales aux jeunes porteurs de projets. A la fin de la semaine, ce samedi 22 juin 2013, il y aura un grand forum à Bouaké sur le thème suivant: « Comment la jeunesse peut-elle contribuer à la croissance économique de la Côte d’Ivoire ?» La semaine prochaine, il est prévu des workshops dans 6 communes d’Abidjan et pour finir il y aura les NGO Connection Days, un évènement réunissant des ONG qui seront formées aux technologies Microsoft.

Pourquoi de telles initiatives de Microsoft en faveur spécifiquement de la jeunesse ?
La jeunesse est l’un des piliers de l’Afrique, c’est pourquoi, Microsoft s’engage à son côté avec des initiatives telles que YouthSpark et 4Africa. L’entrepreneuriat, la formation des jeunes, l’accès à la technologie sont des questions d’actualité et préoccupantes en Côte d’Ivoire, et au-delà, ce sont des centres d’intérêt pour Microsoft. Pour cela, nous avons décidé de nous rapprocher des ministères concernés, notamment ceux en charge de l’éducation, de la jeunesse et des TCI pour ensemble mettre en œuvre nos actions de citoyenneté en Afrique.

YouthSpark a été lancé en décembre 2012 en Côte d’Ivoire, on s’en souvient, et quelques activités avaient été menées. Y a-t-il des résultats concrets obtenus ?
Je dois dire qu’en Côte d’Ivoire, c’est maintenant que nous commençons véritablement à déployer nos actions de citoyenneté. Au Sénégal, par exemple, où les choses sont un peu plus avancées, nous avons eu 2200 jeunes impactés au nombre desquels 65% ont trouvé un emploi ou créer leur propre entreprise. Nous attendons aussi ces résultats positifs pour la Côte d’Ivoire.

Vous parliez d’un forum ce samedi 22 juin 2013, en quoi cela va-t-il consister ?
Ce forum mettra en place des plateformes d’échanges entre les jeunes pour leur permettre de mettre en exergue leurs capacités à créer, innover, imaginer un développement futur pour la Côte d’Ivoire. A travers cela, ils acquerront des outils et des instruments qui les aideront à servir leur pays de façon optimale. Des personnalités de Microsoft seront présentes pour échanger avec eux. Il faut noter que Mme Djam Bakhshandegi, Responsable de Citoyenneté de Microsoft Afrique de l’Ouest, Orientale, du Centre et des Iles de l’Océan Indien sera présente en Côte d’Ivoire. Elle co-animera une conférence avec le Conseiller Régional de la jeunesse et un représentant de l’Université Alassane Ouattara de Bouaké. Je ne passerai pas sous silence les ateliers et les Cas Pratiques d’Entreprise (CPE) prévus et qui seront animés par des chefs d’entreprises contactés par la Chambre de Commerce et d’Industrie de Côte d’Ivoire.

Quel message voulez-vous lancer à la jeunesse de Bouaké ?
Nous voulons dire aux jeunes de venir profiter de ce forum pour exprimer leurs attentes et leurs craintes par rapport à leur désir d’entreprendre et de réaliser des projets pour leur pays. Microsoft sera là pour les écouter, les accompagner et les guider.

Source : Autre Presse du mercredi 19 juin 2013

S'abonner à la Newsletter
S'abonner

Be the first to comment

Leave a Reply