La fin pour Windows XP et Office 2003 dans 319 jours

Le 8 Avril 2014, le système d’exploitation Microsoft Windows XP et la suite bureautique Office 2003 vont tirer leur révérence. L’annonce a été faite officiellement hier 22 Mai 2013 par Microsoft Afrique de l’Ouest et du Centre (MS-WCA) lors d’une séance d’information qu’elle a organisée en collaboration avec la Chambre de Commerce et d’industrie de Côte d’Ivoire (CCI-CI).

Les groupements d’entreprises de Côte d’Ivoire ont répondu nombreux à l’invitation de la Chambre de Commerce et d’industrie de Côte d’Ivoire (CCI-CI) hier mercredi 22 mai 2013 à la salle de Conférence de ladite institution. En effet, les entreprises de Côte d’Ivoire, notamment les PME et PMI, ont été convoquées à l’initiative de Microsoft pour être informée sur la disparition imminente du système d’exploitation XP et de la suite bureautique Office 2003 qui sont respectivement remplacés par Windows 7 ou 8 et par le Nouvel Office.

Vers un bug dans les entreprises ?

Windows XP et Office 2013 vont tirer leur révérence le 8 avril 2014 après 13 ans de services rendus à une génération d’utilisateurs et d’entreprises en Côte d’Ivoire. Toutefois, malgré les évolutions du monde professionnel et des modes de travail, près de 70% des entreprises ivoiriennes n’ont pas encore opéré leur mutation technologique. Aujourd’hui, selon Victoria N’dee Uwadoka, Marketing and Communications Manager, Microsoft WCA), « la technologie commerciale et personnelle a radicalement changé ces dix dernières années. Les ordinateurs de bureau coexistent désormais avec les ordinateurs portables et les périphériques modernes comme les Ultrabooks et les tablettes, entre autres. La connectivité et l’accessibilité est désormais possible partout, au bureau, à la maison, en voiture ou même sur une plage. » Et ce sont quelques raisons fondamentales qui obligent Microsoft à organiser la sortie progressive de XP et de la suite bureautique Office 2003. Le seul hic, c’est que cette annonce, sur ses implications, a fait froid dans le dos des entreprises de Côte d’Ivoire qui tournent encore sur des logiciels dépassés et non adaptés. En effet, les implications de l’arrêt de prise en charge de la version de Windows exposent les entreprises à plusieurs dangers parmi lesquels on peut citer: l’insécurité de leurs données, la perte de la confidentialité de leurs informations et bien d’autres désagréments. Le compte à rebours a donc commencé. Car, à partir de la date fatidique, toutes les entreprises qui utiliseront encore Windows XP et Office 2003 ne recevront plus de mises à jour logicielles de Windows Update, c’est-à-dire l’application qui garantit la sécurité, la protection de l’ordinateur contre les virus dangereux, logiciels espions ou malveillants susceptibles de voler leurs informations personnelles. C’est justement pour sensibiliser contre les dangers aux devants desquels s’en vont les entreprises que la Chambre de Commerce et d’Industrie de Côte d’Ivoire (CCI-CI) s’est mobilisé pour l’organisation de cette rencontre d’information. M. Konan Kouadio Désiré – Directeur de l’Appui aux Entreprises et de la Promotion du Secteur Privé à la Chambre de Commerce et d’Industrie de Côte d’Ivoire (CCI-CI) affirme à ce sujet : « Vu l’importance de l’information à véhiculer et les risques que cela représente pour les entreprises, que nous avons d’ailleurs pour mission d’encadrer, nous avons décidé d’associer l’Institution à cette rencontre capitale pour un plus large écho. La technologie avance à une vitesse fulgurante, donc se préparer à passer de XP et Office 2003 à Windows 8 et Office 2013 (Word, Excel, Powerpoint, One Note, Outlook, SharePoint) représente un enjeu de sécurité, et aussi de compétitivité et de rentabilité pour les entreprises. »

Quelles dispositions faut-il prendre pour se mettre à l’abri ?

Pour Microsoft, il faut d’emblée clarifier les choses. Les premières dispositions à prendre, c’est de se préparer à migrer vers Windows 7 ou 8 et vers le Nouvel Office 2013 sans crainte. Mme Ndee précise que « les nouvelles versions de Windows que Microsoft a publiées reflètent l’évolution tout en répondant aux besoins de sécurité, de flexibilité et de rentabilité des entreprises. Les nouvelles versions sont aussi pensées et conçues pour assurer une migration facile sans perdre les fonctionnalités essentielles (…) ».

Il faut noter qu’après les questions des représentants d’entreprises, des professionnels des IT et des journalistes, la conclusion est que migrer vers Windows 8 et Office 2013 au détriment de XP et Office 2003, c’est permettre aux entreprises de bénéficier d’un système informatique plus rapide, plus fiable, plus fluide et plus sûr. Et, c’est aussi permettre aux collaborateurs d’évoluer vers une nouvelle génération de PC, tablettes, portables et hybrides particulièrement adaptés à leurs besoins.

Source : technorama

Lu le 23/05/2013

 

S'abonner à la Newsletter
S'abonner

Be the first to comment

Leave a Reply