Google publie des cartes détaillées de la Corée du Nord

Google publie des cartes détaillées de la Corée du Nord

Google a publié des cartes détaillées de la Corée du Nord mises à jour grâce à des informations saisies par les utilisateurs via son outil en ligne Map Maker.

Sur les cartes de ce pays très secret apparaissent des autoroutes et des routes de taille moyenne, les frontières du pays, des espaces verts, des écoles et d’autres lieux, comme un parc d’attractions situé à Pyongyang, la capitale. Jusque-là, la plupart de ces détails n’étaient pas mentionnés et viennent compléter les images satellites existantes fournies par Google.

Le géant de l’Internet a indiqué dans un blog que ces données supplémentaires avaient été collectées depuis plusieurs années via son logiciel Map Maker, ajoutant que, à partir de maintenant, dans le cadre de son offre officielle Maps, il livrera les mises à jour effectuées à partir de son utilitaire après validation. « La Corée du Nord intrigue beaucoup de gens dans le monde, et ces cartes sont particulièrement importantes pour les Sud-Coréens qui conservent des liens ancestraux avec ce pays ou ont toujours de la famille là-bas », a écrit Jayanth Mysore, chef de produit chez Google.

200 pays « enrichis » grâce à Map Maker

L’utilitaire en ligne Map Maker permet éventuellement à Google d’ajouter à la version officielle de Maps des informations cartographiques fournies par les utilisateurs dans certains pays, comme des photos de lieux naturels, les frontières politiques, les routes, les voies ferrées et les bâtiments. En général, Google ne publie pas ces données immédiatement.

Actuellement, environ 200 pays sont ouverts aux utilisateurs de Map Maker. Ceux-ci peuvent ajouter des informations sur des lieux difficilement accessibles par la cartographie traditionnelle. C’est le cas de sites de nombreux pays d’Afrique, d’Amérique centrale, d’Afghanistan, d’Irak et même d’Antarctique.

Une visite controversée d’Eric Schmidt  

Plus tôt ce mois-ci, Eric Schmidt, le président exécutif de Google, a visité la Corée du Nord en compagnie de sa fille et de l’ancien gouverneur du Nouveau-Mexique, Bill Richardson. Le gouvernement américain n’a pas approuvé cette visite, qualifiée de « déplacement personnel » par le gouverneur, intervenue juste après le lancement d’une fusée à longue portée par la Corée du Nord.

À son retour, la fille d’Eric Schmidt, Sophie, a mis en ligne quelques détails sur son voyage via un compte intitulé « Ce ne pourrait pas être plus bizarre que cela », montrant une bibliothèque électronique dans une université et des tortillas chips de la marque Doritos en vente dans un supermarché.

Article de Jean Elyan avec IDG NS 

Lu sur www.lemondeinformatique.fr le 30/01/13

S'abonner à la Newsletter
S'abonner

Be the first to comment

Leave a Reply